Lettre:JP Guilabert
Méduse 8,9,10.nov.42
Lettre:JP Guilabert
Photos JP Guilabert
Clichés en vrac...
L'Alcyon
Encore des clichés..
Photos A.Vasnier
Colbert & Pierrette

Méduse échouée PHOTO: J.J. MARCHAL

tasse retrouvée dans l'épave par Larue et Manganelli

isolateur

Jules MANGANELLI et la Méduse Revue OCEAN

L'épave...

" Vous trouverez donc joint une photo prise presque du même endroit mais 15 ans plus tard! la mer a bien sūr fait des dégâts car il fait dire j'y ai vu parfois des vagues de 2m.
Vous avez aussi une photo qui montre la falaise et la baie, j'ai indiqué la position approximative de l'épave et sur la gauche le "Lacia Corre" de l'équipe de renflouement. A ma connaissance c'était la quatrième tentative mais elles se sont toutes soldées par un échec. Avec cette dernière équipe, mon oncle, un ami (LARUE) et moi-même, nous avions sympathisé. Si bien que LARUE (âgé de 15 ans à l'époque) avait eu la chance de plonger autour du sous marin avec un professionnel (sur la photo, Mr MANGANELLI)
Ces plongeurs professionnels, lors de leurs incursions à l'intérieur de la coque avaient récupéré divers matériels. En particulier des équipements genre plongeurs de combats mais qui je crois étaient des appareils respiratoires de secours pour sortir en catastrophe du sous-marin en cas de pépin. Je crois qu'on appelait cela un "Davis" probablement du nom de son inventeur ! Nous en avions récupéré un en bon état et mon oncle l'avait modifié. En effet cet appareil ventral ressemblait étrangement aux appareils des nageurs de combat ou on respirait dans une poche en caoutchouc avec un filtre de chaux sodée pour absorber le gaz carbonique. donc comme mon oncle était bricoleur et bien introduit dans certains milieux, il se procura une petite bouteille d'oxygène et l'adapta au système!! quelle aventure !!
J'ai eu fait plusieurs plongées avec! a chaque fois c'était une partie de plaisir! en effet le plus compliqué était de se stabiliser entre deux eaux compte tenu que la poche d'oxygène (pure!!!) se comportait comme une bouée et il fallait se plomber à mort! donc à la moindre erreur c'était la remontée en catastrophe ou la descente aux enfers! Heureusement nous n'étions pas complètement fous (mais un peu quand même) et nos essais se faisaient dans 4 à 6 mètres de profondeur. Un autre problème est survenu c'est "l'ivresse des profondeurs"!!!! à 6m me direz vous? il ne faut pas oublier que nous respirions de l'oxygène pur (médical) et passé 8 à 10 mètres c'est extrêmement dangereux. Donc après quelques plongées hasardeuses nous avons abandonné ce type d'appareil. (...) Par la suite nous nous sommes équipés des traditionnelles bouteilles d'air comprimé.
Et enfin je vous ai photographié un isolateur, c'est un isolateur de l'antenne radio filaire extérieure de La Méduse! C'est le seul souvenir qui me reste et que je garde précieusement!"

Jean Pierre GUILABERT
PHOTOS CI-CONTRE ET PAGE SUIVANTE
M.Guilabert est l'auteur d'un site sur la région de Mazagan-Maroc
http://www.mazagan-el-jadida.fr.fm/
CURIEUX, VISITEZ-LE SANS HESITATION!

meduse
03/08/03